Conseiller Général du canton de Bordeaux I et Conseiller Régional d'Aquitaine

   
» Agenda

Menu:

retour page précédente...

Virginie Calmels ne manque pas d’air !

Publié le 19/12/2016

Certes, Madame Calmels est en première année, elle fait ses gammes et le ridicule ne tue pas… Mais quand-même, pas de leçon chère Madame et restez humble, les affaires bordelaises ne sont pas terminées, elles commencent !

Conseil régional Nouvelle Aquitaine

Séance plénière du lundi 19 décembre 2016

Rapport d’observations définitives de la Chambre Régionale des Comptes, sur les comptes de l’ex région Poitou-Charentes.

 

Virginie Calmels ne manque pas d’air !

 

Non seulement la droite régionale représentée par Virginie Calmels n’a pas honte, quand elle vilipende la majorité sur le rapport de la chambre régionale des comptes qui confirme les emprunts risqués et autres impayés soit 11 Millions d’Euros, mais qui conclut qu’il n’y a pas eu d’insincérité de l’ex-région Poitou-Charentes.

 

Non seulement elle n’a pas honte mais elle est atteinte d’amnésie, quand elle ne se souvient pas que dans le même temps à Bordeaux les contribuables sont plombés par les 212 Millions d’Euros jetés à la poubelle pour payer les dépassements du grand stade (179 M€) et ceux de la cité du vin (33 m€).

 

Elle ne se souvient pas non plus que le Tribunal Administratif a dû condamner la ville de Bordeaux à re-délibérer sur le dossier très mal monté du grand stade.

 

Si l’on fait le ratio par habitant de l’ex-région Poitou-Charentes du coût de la gestion hasardeuse mais sincère de l’ex-exécutif nous arrivons à 65€ par habitant.


Si l’on fait le ratio par habitant de la ville de Bordeaux des 212 M€ gaspillés par les amis de Madame Calmels, nous arrivons à 883 € par habitant, et comme le Maire de Bordeaux veut refourguer le bébé aux contribuables de la Métropole le ratio sera de 265 € par habitant… Une paille ! Certes, Madame Calmels est en première année, elle fait ses gammes et le ridicule ne tue pas… Mais quand-même, pas de leçon chère Madame et restez humble, les affaires bordelaises ne sont pas terminées, elles commencent !



retour page précédente...