Conseiller Général du canton de Bordeaux I et Conseiller Régional d'Aquitaine

   
» Agenda

Menu:

retour page précédente...

Alain Juppé, l’ultime chute

Publié le 27/11/2016

Au niveau local la chute du Maire de Bordeaux ne manquera pas d’avoir des incidences.
Le grand écart de sa première adjointe ne manquera pas de susciter des questions au sein du microcosme municipal.


Alain Juppé, l’ultime chute

Ce soir le Maire de Bordeaux Alain Juppé essuie une terrible défaite aux primaires de la droite et du centre. Cette défaite est d’autant plus douloureuse qu’elle lui est infligée par son propre camp.
Il faut tout de même saluer l’opiniâtreté d'Alain Juppé dans cette course à la présidentielle qui l’a animé durant sa très longue carrière ;

Malgré des pronostics plus que favorables, Alain Juppé n'est pas parvenu à convaincre les électeurs de la pertinence de son projet. Cette défaite représente un désaveu notable, au plan national. Cet échec marque un rude coup d'arrêt à la popularité que de nombreux médias parisiens lui prêtaient.
On peut maintenant affirmer, qu’en dehors des municipales, Alain Juppé aura perdu tous ses combats politiques : 1er Ministre avec une dissolution de l’AN, législatives face à Michel Delaunay, toutes les cantonales en Gironde perdues par son camp, toutes les régionales en Aquitaine notamment la dernière avec son égérie tête de liste battue à Bordeaux et ce soir son ultime bataille. 

Au niveau local la chute du Maire de Bordeaux ne manquera pas d’avoir des incidences.
La politique étant impitoyable, l’affaiblissement d’Alain Juppé va certainement aiguiser des appétits et déclencher des tentatives de révolution de Palais. Le grand écart de sa première adjointe ne manquera pas de susciter des questions au sein du microcosme municipal.

 

Notre famille politique à Bordeaux devra se montrer forte et unie face à l'actuelle équipe municipale. Il est urgent de présenter aux Bordelaises et aux Bordelais une alternative d'avenir crédible face à la droite municipale dont les échecs, habilement cachés se feront bientôt douloureusement sentir.
Philippe Dorthe le 27 novembre 2016



retour page précédente...