Conseiller Général du canton de Bordeaux I et Conseiller Régional d'Aquitaine

   
» Agenda

Menu:

retour page précédente...

ILOT LESIEUR : LE PROJET DE TOUR DE 56 METRES REVU A LA BAISSE DE 20 METRES

Publié le 08/09/2016

Aujourd’hui, la nouvelle mouture propose un immeuble réduit de 20 mètres dans sa hauteur soit de 56 à 36,90 mètres et au contour plus léger.

A la fin de l’été 2015, après avoir été averti très en amont du projet de construction d’une tour de près de 60 mètres de haut sur l’emprise de l’usine Lesieur au Bassin à Flot à Bordeaux, le Conseiller Régional et Départemental Philippe DORTHE a immédiatement écrit au Directeur du Patrimoine mondial de l’Humanité (UNESCO) à Paris pour faire suspendre ce projet.

 

De son côté, la Députée Mme Sandrine DOUCET est également intervenue auprès de la Ministre de la Culture.

 

Suite à cela, le projet fut abandonné pour un autre plus réaliste et plus intégrable dans le quartier.

 

Dans ce dossier, Il est important de rappeler que la PLU de ce secteur a été modifié il y a quelques années par la ville de Bordeaux afin qu’un immeuble de 60 mètres de haut puisse y être construit.

 

 

La société immobilière porteuse du dossier a souhaité rencontrer, Philippe DORTHE ce qui fut fait deux fois au mois de juillet, pour lui faire part du nouveau projet avant de le déposer pour instruction au service des permis de construire.

 

Aujourd’hui, la nouvelle mouture propose un immeuble réduit de 20 mètres dans sa hauteur soit de 56 à 36,90 mètres et au contour plus léger.

 

Satisfait de cet effort, le Conseiller Régional a donné un avis positif et a demandé au promoteur la possibilité de prévoir des surfaces qui pourront être utilisées pour des réunions associatives. Sur ce sujet le promoteur trouve l’idée intéressante et s’attachera à la faisabilité de cette demande.

 

Philippe DORTHE, Conseiller Régional et Départemental, Sandrine DOUCET, Députée de la 1ère circonscription en Gironde, Corinne Guillemot, conseillère Départementale (Bordeaux 4) se félicitent que la voie du bon sens l’ait emporté.

 

Dans cette affaire Philippe Dorthe espère que les responsables de la Cité du Vin, très remontés contre le premier projet, qui allait totalement asphyxier le geste architectural de cette cité, apprécieront son travail d’élu responsable.

 



retour page précédente...