Conseiller Général du canton de Bordeaux I et Conseiller Régional d'Aquitaine

   
» Agenda

Menu:

retour page précédente...

"LE FAIT ET LE CONTEXTE" ECOLE PROVISOIRE SUR LE "JARDIN DE TA SOEUR"

Publié le 09/03/2016

Pourquoi, un Maire, ancien 1er Ministre, ne s’engage-t-il pas, avec toute sa force, sa puissance de présidentiable, et son pouvoir, auprès des promoteurs, pour que ceux-ci en solidarité, proposent un autre terrain en leur possession ?

IMMOBILIER ET POLLUTION - ECOLE PROVISOIRE SUR LE "JARDIN DE TA SOEUR"


"LE FAIT ET LE CONTEXTE"


La ville doit trouver une autre solution pour installer son école provisoire que sur le petit jardin public de quartier dit : « Jardin de ta sœur ».

 

Un « FAIT » n’a pas la même résonance en fonction de son "CONTEXTE".

 

Le « FAIT» est que le terrain de la rue de la faïencerie est pollué et que la ville ne peut plus y construire son école.

 

LE CONTEXTE c’est que nous sommes dans une métropole riche et au cœur d’un projet immobilier au chiffre d’affaires de 1,3 Milliards d’Euros, avec des promoteurs qui réalisent des marges considérables.

 

Nous ne sommes tout de même pas dans une petite ville exsangue au foncier étriqué !


Pourquoi, dans ce contexte, un Maire, ancien Premier Ministre, qui aspire à devenir Président de la République, ne s’engage-t-il pas, avec toute sa force, sa puissance de présidentiable, et son pouvoir auprès des promoteurs, pour que ceux-ci en solidarité, proposent un autre terrain en leur possession ?

 

Pourtant ils doivent tous beaucoup au Maire de Bordeaux qui a imposé ce Programme d’Aménagement d’Ensemble (PAE) de 5000 logements, qui à la différence d’une ZAC (Zone d’Aménagement Concerté) laisse un champ bien plus libre à la spéculation foncière et immobilière.

 

Il est navrant, déroutant, révoltant de voir qu’Alain Juppé, préfère supprimer, même partiellement, un petit jardin public, arraché de haute lutte pour nos enfants, que de demander à Bouygues, Eiffage, Nexcity, Fradin, Fayat, etc… de faire une bonne action républicaine au service du peuple bordelais.

 

Non, et cela est triste à dire, Alain Juppé n’est pas l’homme que sa communication efficace laisse penser qu’il est !



retour page précédente...