Conseiller Général du canton de Bordeaux I et Conseiller Régional d'Aquitaine

   
» Agenda

Menu:

retour page précédente...

Les conseils de quartiers de Juppé : Une intraveineuse d'autosatisfaction et de manipulation.

Publié le 23/12/2014

l’impression d’avoir subi « une intraveineuse d’auto satisfaction ». Par contre si le maire fut applaudi je le fus aussi quand je lui ai porté la contradiction

Je viens de lire l’article de Sud-Ouest sur les conseils de quartiers et je trouve que le rendu du conseil des Chartrons n’est pas tout à fait la vérité.

 

En effet j’y étais et j’ai surtout eu l’impression d’avoir subi « une intraveineuse d’auto satisfaction ». Par contre si le maire fut applaudi je le fus aussi quand je lui ai porté la contradiction.

 

Quand le maire a annoncé une augmentation des impôts de 4% pour rattraper les 16M€ de baisse des dotations de l’état il a fallu que je rectifie le tir en informant les participants que cette augmentation était surtout faite pour rattraper les 26M€ de dépassement du chantier de la cité du vin… Là, comme lui je fus applaudi.

 

Je le fus également après la brillante litanie de Madame Cazalet qui a listé les équipements du secteur en mentionnant les collèges et lycées, ces équipements représentaient dans la liste des courses de Mme cazalet 80% de son exposé. Il a fallu là aussi que je dise la vérité à l’assemblée en rappelant que les collèges étaient gérés à 100% par le Conseil général et les lycées à 100% par le Conseil régional et  rappeler également les travaux réalisés, en cours et à venir.

 

Dans ces conseils de quartiers, la désinformation est tellement bien orchestrée que la présentation faite par la majorité municipale laisse penser que la ville gère même les obligations des autres… C’est tout simplement inadmissible !

 

D’ailleurs le maire n’a pas aimé et s’est perdu dans des explications compliquées sur la participation de la Région pour la restauration des monuments historiques en indiquant qu’un seul monument par an serait désormais traité. Là aussi il a oublié de dire qu’avant que je gère au CR les monuments historiques, seules les villes de moins de 30 000 habitants étaient éligibles. C’est sur ma proposition que la région a intégré les grandes villes… Mais là aussi, la vérité n’a pas été dite !

 

Alors, que déjà, représenter la majorité départementale et régionale dans cette ville, c’est un peu comme si on traversait un gué à découvert sous le feu de la mitraille, et en plus quand quelques élus courageux montent au front avec un certain succès, on n’en relate rien !!!

 

C’est décourageant et injuste.

 



retour page précédente...