Conseiller Général du canton de Bordeaux I et Conseiller Régional d'Aquitaine

   
» Agenda

Menu:

retour page précédente...

Bordeaux Nord insécurité: Ma réaction à l'article de Sud-Ouest du 23/9/14

Publié le 24/09/2014

Il faut savoir que les populations de ce secteur sont terrorisées par les éventuelles représailles suite à leur dépôt de plainte.

A la lecture de votre article de mardi 23 septembre (hier) je suis étonné que vous ayez relaté seulement le fait que je fus saisi par une pétition, alors que je suis le seul élu depuis 1995 qui s’est emparé de ce dossier, même si cette problématique n’est pas de la compétence du Conseil général et Régional, mais de la ville et de l’État. ( EN PJ LES COURRIERS DEPUIS LE MOIS D’AVRIL)

Madame Sandrine Doucet députée de la circonscription est également sur le terrain administratif pour faire comprendre aux autorités compétentes que les incivilités, menaces et autres problèmes de ce type sont des sujets que l’on ne traite pas de la même manière que les autres actes de délinquances, comme la drogue par exemple.

Il faut savoir que les populations de ce secteur sont terrorisées par les éventuelles représailles suite à leur dépôt de plainte.

Je réside au cœur de Bacalan depuis 58 ans (j’ai 58 ans), je suis élu depuis 1995 et je constate que ce dossier court depuis des décennies et du plus sous la même gestion politique municipale depuis 1947…

Les forces de Police font un gros travail, notamment au niveau des trafics en tous genres. Mais le comportement de certains sur cette zone imposerait un binôme de policiers par rue, ce qui est impossible.

CET ÉTAT DE FAIT EST LA RÉSULTANTE DE 30 A 40 DÉCENNIES D’UNE POLITIQUE URBAINE ET URBANISTIQUE QUI A FAIT LE CHOIX DE GHETTOÏSER UN QUARTIER POUR Y CONCENTRER UNE GRANDE PARTIE DES PROBLÈMES SOCIAUX DE LA VILLE.

BACALAN EST DEPUIS TOUTES CES ANNÉES LE QUARTIER ÉPONGE DE BORDEAUX. COMMENT PEUT-ON ACCEPTER, QUAND ON VEUT GÉRER CONVENABLEMENT UNE VILLE, QUE DES RUES ENTIÈRES SOIENT OCCUPÉES PAR UNE SEULE COMMUNAUTÉ QUI PETIT À PETIT ROGNE TOUTES LES RUES.

COMMENT PEUT-ON CROIRE QUE L’ON PEUT CONTINUER A ACHETER LA PAIX SOCIALE AVEC CETTE COMMUNAUTÉ EN ACCEPTANT QUE CERTAINES CONSTRUCTIONS N’AIENT JAMAIS EU DE PC.

CETTE RÉALITÉ C'EST LA FACE CACHÉE DES BEAUX QUAIS DE BORDEAUX, C’EST L’AUTRE COTE DU MIROIR « D’EAU » DE LA PLACE DE LA BOURSE. C’EST LE BILAN REEL D’UNE POLITIQUE OBSOLÈTE QUI SE MAINTIENT UNIQUEMENT PAR UN BILAN RESSENTI. RESSENTI GRÂCE A UNE TECHNIQUE DE COMMUNICATION-PROMOTION PARFAITEMENT RODÉE. LES 240 000 BORDELAIS NE PASSENT PAS LEUR TEMPS EN ROLLERS OU EN VÉLOS SUR LES PISTES CYCLABLES DU DÉCOR 18e DES QUAIS DE BORDEAUX.

 



retour page précédente...