Conseiller Général du canton de Bordeaux I et Conseiller Régional d'Aquitaine

   
» Agenda

Menu:

retour page précédente...

Article My Global Bordeaux : Bordeaux Maritime : Refit, le bout du tunnel

Publié le 02/06/2014

Article et Photo : Ludovic Lamarque.
Les élus qui soutiennent ce dossier depuis le début, comme le Conseiller Général Philippe Dorthe, se réjouissent quant à son issue.


Radoub2

Bordeaux Maritime : Refit, le bout du tunnel

02 juin 2014

Par Ludovic Lamarque

Après des rebondissements dignes d’une série TV à suspense, le projet de REFIT  est sur le point d’aboutir.  Le Grand port maritime de Bordeaux a fait une proposition que la mairie ne pouvait pas refuser. Les élus qui soutiennent ce dossier depuis le début, comme le Conseiller Général Philippe Dorthe, se réjouissent quant à son issue.


Christophe Masson, le directeur général du port a fait valoir une nouvel élément qui pourrait sérieusement peser dans la balance : l’entretien des paquebots fluviaux qui s’amarrent depuis quelques temps au port de la lune. Cette flotte comptant déjà 9 unités va se doter de 3 nouvelles unités d’ici 2016 ou 2017. Ces bateaux auront besoin d’un endroit pour se faire réparer. Seuls les formes de radoub de Bacalan peuvent remplir cette fonction. Mais pour cela elles doivent être rénovées.


Cette remise en état, première étape du projet,  est estimée à 3.5 Millions d’euros, que financera chaque collectivité à hauteur de 20% chacune. La somme serait destinée non seulement à l’entretien des paquebots fluviaux comme le Cyrano de Bergerac et ses 120 mètres de long, mais aussi à recevoir les barges de transport de l’airbus 380 et de yachts de luxe de 60 à 75 m.


Une seconde étape, dont le coût cette fois-ci de 20 Million d’euros, consistera à bâtir une plate-forme qui accueillera 10 à 12 postes de travail pour les grands yachts de luxe.. À aménager un hangar, rue Achard, près des garages du tram. Puis à remplacer le vieux slipway par une traque, cale sèche munie d’une écluse qui donne sur le fleuve ascenseur  à bateaux pour qu’ils soient traqués hors de l’eau.


Christophe Masson estime que le refit, cette industrie nautique, créera 700 emplois dans notre ville.

Photo © Ludovic Lamarque

Site Web : www.myglobalbordeaux.com/2014/06/bordeaux-martime-refit-bout-du-tunnel/



retour page précédente...