Conseiller Général du canton de Bordeaux I et Conseiller Régional d'Aquitaine

   
» Agenda

Menu:

retour page précédente...

Arrêtons de continuer à croire au prolétariat ! par Corinne Guillemot

Publié le 17/05/2014

...[Trop de petites gens aux prises avec leur quotidien déliquescent se détourneront de ces choix traditionnels qui représentent pour eux les deux faces de la finance]...

Arrêtons de continuer à croire au prolétariat !

 

 « La bataille du second tour se joue au centre… » Avait dit un de nos édiles qui a su nous montrer à quel point il avait raison…c’était Lionel Jospin qui, en février 2002, répondait à Pierre Mauroy qui lui suggérait de s’adresser au peuple en général et à la classe ouvrière en particulier.


Dans « Le déclassement » (2009), Camille Peugny répète à qui veut le lire, que les classes en question sont plutôt « moyen moins »…vive la nuance !

Même si ce ne sont plus des ouvriers, ils sont nombreux à nourrir les rangs d’une classe que mon parti ignore parce qu’il s’en est détourné. Et pourtant c’est en eux qu’on doit se reconnaitre, ceux qui vivent avec si peu d’argent que chaque jour et son lot de factures est une torture, une classe qui a le pain quotidien relativement hebdomadaire, comme disait Prévert, qui souffre tous les jours et qui va voter FN faute d’avoir en face d’eux des autistes de gauche.

Le FN est désigné comme l’adversaire principal car on le radicalise. Ainsi,  il attire vers lui encore plus de désespérés, battus à terre à grands coups de restrictions budgétaires, de lois « sociétales » dont ils ne voient même pas la couleur. On ouvre un boulevard à l’extrême-droite en attisant les haines raciales, alors que la droite est bien trop égocentrée sur ses guerres intestines pour s’en emparer.

Le PS commet depuis deux ans le péché mortel de relégitimer le FN….. 26% le 25 ? Les rares électeurs seront nombreux à ne pas souhaiter l’alternative JC Juncker / Martin Schulz

Trop de petites gens aux prises avec leur quotidien déliquescent se détourneront de ces choix traditionnels qui représentent pour eux les deux faces de la finance

Gérard Filoche a appelé la Gauche à être de gauche. En réponse :



..Ne soyons pas étonnés qu’aux Européennes, ceux qui souffrent aillent certainement voter pour les extrêmes mais ne reviennent pas pour autant à Gauche. Après, ça risque de se passer dans la rue car notre Président, en tentant de créer les conditions de sa réélection, crée les circonstances favorables à l’insurrection.

Nous, militants de terrain, devrions accepter la baisse du SMIC pour que ceux que nous combattons s’engraissent davantage ??? C’est pour cette raison et pour d’autres (hélas !) que beaucoup de nos concitoyens, je vous le dis, vont réfléchir à 2 fois avant de voter le 25 mai prochain ! (Corinne Guillemot le 17/05/2014)



retour page précédente...